" Au delà de l'histoire on trouve le passé, un passé qui nous rattrape, qui nous dépasse..."
Ona Ufer "Chroniques révolues"

Très orientés vers l'eau, les habitants se sont peu aventurés au coeur des terres préférant les côtes et les rivières. Ils sont principalement chasseurs et pêcheurs, et occasionnellement agriculteur et éleveur. Regroupés dans des villages lacustres ou sur les côtes, leur territoire se réduit le pus souvent aux terres entourant leur lieux de vie.

Leur principale richesse est leur navire. Comme je l'ai déjà dit, ils sont tournés vers la mer et les rivières, il était donc normal qu'ils soient bon dans ce domaine. Non seulement ils l'étaient mais bien au-delà de ce que j'avais pu croire. Alors qu'ils ne maîtrisaient qu'à peine la technique de forge de l'acier et que la plupart de leurs armes étaient en fer ou en bronze, leurs navires : les sharns, étaient une merveille de réalisation et à ma connaissance seul les Salinar les surpassaient, peut-être.

Je ne pouvais que m'étonner de ces réalisations. Ils possédaient une maîtrise exceptionnelle de la taille du bois et de son assemblage. Ces navires n'étaient cependant pas fait pour la haute mer, mais ils se révélaient très maniables, légers et rapides. Ils pouvaient se manier à la voile ou aux rames. A fond plat, ils pouvaient remonter très loin en amont les rivières. Bref tout ce qui correspondaient au mode de vie des Lanklaar.

Bien que vivant le plus souvent en paix, il n'était pas rare de voir des villages s'affronter. En effet, les lanklaar préféraient céder à la facilité d'aller prendre chez le voisin ce que eux ne possédaient pas. Et les sharns étaient alors l'outil idéal pour accomplir ces raids et récupérer femmes, nourriture et richesse. Entrainant par la même des représailles sans fin. Certains villages sont en guerre ou en conflit parfois depuis de très nombreuses années.

Lanklaar est encore bien souvent un territoire vierge que les habitants, à bord de leurs sharns, explorent en longeant les côtes et en s'établissant lorsqu'ils découvrent un lieu propice.

Je suis toujours étonné de leur maîtrise de la navigation. Lorsque je les interroge sur le sujet, ils me répondent que leurs connaissances viennent de leur esprit protecteur O'naa, un esprit vivant dans les eaux qui à prit leur peuple sous sa protection et leur a transmis le savoir de la construction de ces embarcations. Qu'elle était la part de vérité dans tous cela? Mystère. Quoi qu'il en soit, je n'eu aucune confirmation de l'existence d'un tel esprit au cours de l'année que je passais parmi eux. Eux étaient persuadés qu'il protégeait ls sharns et lui rendaient hommages à chaque fois qu'ils posaient le pied dans leurs navires en murmurant son nom.


Aylatan Fin'syd - 257 D.A.
- Les Puissances d'Esteral - Encyclopedia Esteral


La situation a quelque peu changée depuis qu'Urgan le Noir à su unir tous les clans et villages de Lanklaar. Il a su diriger les envies de conquête, de richesse et de combats des habitants vers Balavir, Orlan et Sarn.

Aylatan Fin'syd - 270 D.A.
- Les Puissances d'Esteral - Encyclopedia Esteral


Le climat de Lanklaar est parfois difficile, les courants marins et les vents contournant ou se heurtant à la pointe sud du pays provoquent de fréquentes tempêtes (les colères d'Onaa), mais le reste du temps, les températures y sont dans l'ensemble relativement agréables et les pluies fréquentes. On raconte que lors de forts hivers, on peut voir des blocs de glace remonter du sud.

On trouve de nombreuses rivières descendant des montagnes peu élevées qui couvrent le pays, ces rivières se terminant le plus souvent dans des fjords que les lanklaars affectionnent particulièrement pour s'établirent, les protégeant ainsi des colères de la mer. La quasi totalité du territoire est recouverte de forêt où le gibier est abondant.















VERVANDE

THURNAGAR

PERGIS

ORLAN

BAKTAL

BALAVIR

LANKLAAR

page en cours de visualisation

SARN


© Rodolphe Vuattier
2000-2006